Accueil
Les Amis de Peiresc

mise à jour : 07/02/2017
à propos de ce site...

WyWiWyG.frlog-in

La correspondance de Nicolas Claude Fabri de Peiresc .

La correspondance de Peiresc, plus de 10 000 lettres, s'établit avec tous les grands noms de son temps : Galilée, Gassendi, Kepler, Hevelius, Mersenne, Snellius, Pinelli, Rubens, Naudé, et avec les cours de Rome, de France, d'Angleterre, de Flandres et de Guyenne. Cette correspondance journalière, tâche harassante puisqu'il lui arrivait d'écrire jusqu'à quarante lettres par jour, lui donna une influence considérable et le renseigna sur l'ensemble des découvertes scientifiques effectuées en Europe.(1)

Peiresc avait environ 500 correspondants...en France, en Europe et en Orient. Faisant des recherches avec passion et méthode, sur des sujets aussi variés que l'astronomie, l'antiquité, les animaux, les plantes, les pièces de monnaie anciennes, l'histoire, Peiresc a publié aucun ouvrage...Seule son abondante correspondance témoigne de ses travaux et des efforts accomplis pour parvenir à des résultats. C'est cette correspondance, en grande partie conservée, qui passionne les spécialistes contemporains et au sujet de laquelle les articles disponibles dans notre bibliothèque numérique sont rédigés.

(1)Deux astronomes érudits en Provence, conférence de S.Arzano et Y.Georgelin
le texte complet est disponible dans notre bibliothèque numérique

La "toile" n'existait pas et pourtant, Peiresc en avait tissé une pour satisfaire sa curiosité et celle de ses amis.

"En effet, dès que la curiosité de Peiresc s'éveille sur une question, un mécanisme se met en place dont rien ne pourra désormais entraver la marche, celui de la correspondance peirescienne, fondée sur un immense réseau d'amis et de simples relations et qui renferme dans ses mailles tous ceux qui comptent dans le domaine du savoir. Soit parce que princes, prélats, grands seigneurs, ils sont eux-mêmes collectionneurs ou, par leur pouvoir, capables d'ouvrir des portes qui resteraient closes à un simple solliciteur. Soit, parce que simples amateurs, ils possèdent des cabinets riches en objets susceptibles de compléter la documentation peirescienne dans le domaine précis qui le préoccupe. Soit enfin, parce que savants eux-mêmes, ils peuvent donner des explications utiles à leur correspondant."

Agnès Bresson, "le Cabinet de Peiresc et de quelques autres"
(Un lien vers la totalité de l'article se trouve dans notre bibliothèque numérique)

R.Mandrou, auteur de "Des humanistes aux hommes de science" (Éditions du Seuil, 1973 ) a dressé une carte de la répartition géographique de ces correspondants que nous essayons de reproduire ici.

Au temps des liaisons difficiles, au hasard des porteurs, il a donc établi des relations avec 500 correspondants à travers l'Europe et le bassin méditerranéen....

>>retour vers la biographie de Peiresc